Qu’est ce que la virtualisation ?

 

La virtualisation est une technique qui consiste à faire fonctionner sur une même machine physique plusieurs systèmes d’exploitation et/ou plusieurs applications, séparément les uns des autres, comme s’ils fonctionnaient sur des machines différentes.

Aujourd’hui la virtualisation englobe d’autres notions, on ne parle plus simplement de virtualisation de serveurs mais également de poste de travail, de stockage, de sauvegarde et d’applications.

Pourquoi virtualiser ses serveurs ?

 

Economie et rationalisation du parc serveurs. En effet L’utilisation moyenne d’un processeur est généralement comprise entre 9 et 12 %. En utilisant la virtualisation, on tend vers une exploitation à 100 % du processeur et des ressources d’un serveur. L’utilisation de cette technologie permet de réduire les coûts électriques, les besoins en climatisation des datacenters, la superficie des salles informatique mais également les coûts liés à la gestion des infrastructures. En centralisant les données et le lieu d’hébergement des applications, cela rend plus simple la gestion de la sécurité et réduit le nombre de composants entrant en jeu, ce qui limite également les risques.

  • Haute disponibilité

La virtualisation des serveurs va permettre une redondance des services à moindre coût. On pourra monter des solutions dites de « haute disponibilité » plus facilement. On peut également s’affranchir de machines « dormantes » en répartissant plusieurs serveurs virtualisés sur deux machines et en les faisant fonctionner sur une seule en cas de panne de la deuxième (mode dégradé lié à l’absorption de la charge). L’administration de ce type d’architecture se trouve simplifiée : le logiciel de virtualisation s’occupant de synchroniser les données entre les serveurs et basculer les services. La gestion de la haute disponibilité peut être géré automatiquement par le logiciel de virtualisation.

  • Flexibilité Réactivité

Une architecture virtualisée permet de déployer plus rapidement et simplement de nouveaux serveurs, temporaires ou définitifs. Cela permet d’apporter des réponses efficaces dans des situations de crise où il s’agit de limiter au maximum une interruption de service. Un serveur virtuel ne craint pas de panne matérielle, car si un tel problème survient sur le serveur physique, le serveur virtuel peut être migré facilement et rapidement.